Sur les traces du passé…

KODAK Digital Still Camera

Fouler le sol de l’Acropole, c’est refaire un plongeon 2500 ans dans le temps. Il règne au milieu de ces pierres usées l’écho des Dieux et Déesses de la mythologie grecque pour qui veut bien se laisser imprégner par ces lieux magiques.

KODAK Digital Still Camera

img_2638

Nous revivons cette impression étrange que nous avions ressentie aux temples d’Ankor face à des bâtiments monumentaux édifiés à bras d’hommes avec les moyens techniques de l’époque. Et nous restons toujours sans voix face à ces constructions complexes qui tiennent encore debout… Impossible de rester insensibles à ces pierres qui ont vu défiler tant de siècles, d’histoires et d’Hommes !  Encore un site classé au patrimoine de l’humanité et on comprend aisément pourquoi.

Nous pénétrons dans le site par l’immense porte Beulé (du nom de l’archéologue français qui la restaura en 1853),

img_2549

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

…et gravissons les marches des Propylées, immense escalier resté inachevé à cause de la guerre du Péloponnèse. Une fois en haut de ces marches, on entre dans le véritable sanctuaire avec une vue magnifique sur la ville.

img_2542

Il y a bien longtemps, chaque été, les habitants d’Athènes montaient sur la colline de l’Acropole pour honorer la déesse Athéna. Ils sacrifiaient une centaine de vaches aux cornes couvertes d’or et offraient à la déesse, par l’intermédiaire des prêtes, une tunique de laine tissée par des petites filles. Ils espéraient ainsi recevoir sa protection pour leur cité.

KODAK Digital Still Camera

La façade principale des temples était toujours orientée vers l’est afin que les premiers rayons du soleil pénètrent entre ses colonnes. Sur le fronton, était représentée en peintures polychromes la vie du dieu vénéré dans le temple. Sur le Parthénon, c’est la vie de la déesse Athéna qui était peinte et à l’intérieur, une immense statue de la déesse de 15m de haut en or et en ivoire siégeait en son cœur. Cette statue a depuis longtemps disparut après avoir été emportée au Ve siècle après JC par les chrétiens de Byzance.

KODAK Digital Still Camera

athenagilded

Réplique de la statue d’Athéna (source http://www.nashville.gov)

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

img_2588

On continue par l’Erechthéion, le lieu le plus sacré du site : selon la légende, c’est là que Poséidon et Athéna se disputèrent la possession d’Athènes. Zeus promit la ville à celui qui apporterait le don le plus précieux aux Hommes. Poséidon planta son trident à cet endroit et fit jaillir une source d’eau salée, alors qu’Athéna fit pousser un olivier, symbole de paix et longévité, et remporta la victoire.

img_2565

Son petit sanctuaire (sur la gauche) formé par les caryatides – les colonnes en forme de femmes – était destiné à Athena Polias. Il abritait une petite statue en bois d’olivier de la déesse protectrice d’Athènes. Ce temple avait bien plus d’importance que le Parthénon pour les grecs. Il est aussi le dernier à avoir été construit sur le site de l’Acropole.

img_2560

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

L’acropole a connu de nombreux occupants : les romains, les chrétiens de Byzance, le temple est alors transformé d’abord en église orthodoxe puis catholique. Les Turcs en 1456 en font une place forte et y installent une mosquée. Et au début du XIXe siècle, le Parthénon est en partie pillé par les anglais… Mais aujourd’hui, au bout de la colline, c’est le drapeau grec qui est érigé.

img_2593

img_2604

Dans l’antiquité, les cultes religieux et les sacrifices tiennent une place importante, néanmoins les grecs ont d’autres occupations comme le théâtre. Ils sont même à l’origine du concept. Les représentations durent généralement une journée entière et on peut donc se restaurer et se déplacer entre les bancs tout en écoutant les acteurs masculins – les femmes n’ayant pas le droit de jouer – sur scène ou d’autres artistes qui chantent ou dansent dans le chœur. L’acoustique y est exceptionnelle.

img_2638

img_2637

img_2614

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

Le site est continuellement en chantier et ce dernier risque de durer quelques années encore : depuis quelques années, les archéologues démontent les restaurations précédentes mal réalisées pour les reconstruire et repositionner les pierres à leur bonne place !

Publicités

Un commentaire sur “Sur les traces du passé…

  1. Bonsoir à vous tous,

    C’est heureux de vous voir et de vous lire ; et nous « revivons » un voyage que nous avions fait tous les deux … il y a longtemps.

    Et vous avez beau temps , ce qui a été le cas jusqu’à hier pour nous ; aujourd’hui grisaille et crachin. Alors, profitez bien.

    Impossible de laisser un commentaire : je le tape et je ne vois pas comment l’envoyer, alors qu’avant ça fonctionnait bien !!!???

    d’où le stratagème utilisé … mais soyez sans crainte, l’original est sauvegardé.

    Parmi les précédentes photos, celle d’Eléane (avec son doudou) à côté de l’evzone : fabuleux !

    Comment les enfants vivent-ils ce voyage sachant que la durée est « limitée » ?

    Nous vous embrassons très fort,

    Grand Père et Mamette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s