Pérou

On n’a que survolé le Pérou avec Tacna, Aréquipa et Puno. Donc les bons plans sont assez restreints pour ce pays…

SE DEPLACER :

Les bus et les routes sont maintenant en relativement bon état, il y a encore des accidents assez terribles et la rotation des chauffeurs la nuit n’est toujours pas entrée dans les mœurs. Nous avons donc évité de rouler la nuit, contrairement au Chili ou l’Argentine. Sécurisés pour les bagages en soute avec des tickets pour récupérer ses sacs. Nous avons opté pour des compagnies empruntées par les péruviens. On oublie les bus à touristes qui ont été plusieurs fois une cible pour les pilleurs de la route. Attention aussi, on vous vend parfois des bus avec toilettes, qui en fait, sont condamnés. Pas toujours simple de se contenter uniquement des arrêts programmés, quand on est avec des enfants.

A Arequipa :
Visiter :
– la Plaza de Armas majestueuse
– le couvent Santa Catalina : une ville dans la ville avec de magnifiques couleurs (on ne l’a pas visité cette fois-ci, mais on l’avait fait il y a 12 ans) et il est vraiment à voir, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco.
– Arequipa regorge d’églises et de monastères : à voir, La Compania avec sa façade baroque, la cathédrale sur la Plaza de Armas et la Recoleta avec sa façade rouge. Mais on a aussi aimé l’Eglise San Francisco et son cloître.
– On a aussi aimé le petit tour d’une demi journée proposé par les agences de la Plaza de Armas qui permet de voir plusieurs sites autour d’Aréquipa. Un peu touristique, mais ça nous a permis de sortir du centre historique et de découvrir Arequipa sous un autre angle : Plaza de Yanahuara, vue sur le Misti et le Chachani (on ne les a pas vu, le temps était très nuageux), vallée de Chilina, mini zoo de camélidés, maison du fondateur d’Arequipa, centre équestre avec balades à cheval, possibilité de porter des faucons…

Se nourrir :
On peut déguster d’excellents ceviche (poisson mariné) dans le mercado au sud-est de la ville sous l’église Santo Domingo à 2 pâtés de maisons. Beaucoup de couleurs, de fraîcheur, et de spécialités !
On trouve maintenant un supermarché (spécial touristes, donc les prix aussi…) sur la Plaza des Armas, pour ceux qui veulent cuisiner.
Une bonne adresse pour boire un verre ou un bon café : le Chacao Café à côté de l’alliance française.

 

A Puno :
Visiter :
– c’est d’ici que les tours organisée pour les îles Uros, Taquile et Amantani partent. Les tours pour Uros sont devenus très touristiques et révèlent un business bien ficelé du début jusqu’à la fin. On vous fait croire qu’on vous emmène sur une île habitée à la rencontre de femmes en costume aux couleurs un peu vives pour être d’origine. Si on fait abstraction du côté très touristique, on appréciera quand même de découvrir et d’imaginer comment elles vivent sur leurs propres îles qui ne sont pas accessibles aux touristes, d’échanger avec ces femmes, de les écouter chanter dans toutes les langues et de découvrir leur artisanat.
– la cathédrale, avec une belle architecture métis qui mélange les motifs païens et chrétiens.
– sur le hauteur de la ville, le mirador Kuntur Wasi avec un condor et le mirador Puma Uta avec son puma de pierre géant, qui offrent des vues panoramiques sur toute la ville et le lac Titicaca.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s