L’e-visa ou visa électronique

En quête d’horizons lointains et d’aventures au delà des frontières de l’Europe, vous serez obligés de passer par  quelques obligations administratives. Impossible de franchir certaines frontières sans le précieux sésame du visa. Mais la technologie aidant, de plus en plus de pays proposent des visas électroniques et simplifient grandement ces démarches. Attention cependant aux nombreuses arnaques et aux agences en ligne qui fleurissent sur le net et n’hésitent pas à vous facturer ce service de manière abusive.

Qu’est-ce qu’un visa électronique

Le visa électronique est une autorisation de voyage électronique qui remplace le visa traditionnel apposé sur votre passeport. Il peut être obtenu grâce à Internet, depuis chez vous, sans avoir à vous déplacer auprès d’un consulat ou d’une ambassade. Fini les longues heures d’attente, il vous suffit juste de remplir un formulaire et vous recevez rapidement votre e-visa par mail. Certains pays, comme les États-Unis avec L’ESTA, ont déjà mis en place ce système depuis quelques années, et de plus en plus d’administrations étrangères s’y mettent. Cette procédure facilite les formalités de voyage, mais elle nécessite de bien s’informer sur les sites qui proposent ce service.

Les faux sites administratifs : que faire en cas d’arnaques ?

Le mode opératoire des faux sites administratifs consiste à imiter les sites officiels en utilisant les mêmes logos ou à se faire passer pour des agences en ligne spécialisées. On vous promet de simplifier vos démarches en effectuant la demande à votre place. Vous remplissez un formulaire, vous devez effectuer un paiement. Si vous avez de la chance, vous avez payé plus cher, mais vous recevez quand même votre visa électronique. Sachez que parfois, vous n’obtenez même pas de réponse. La plupart de ces sites frauduleux sont généralement domiciliés en dehors de l’Europe et sont inattaquables. Une fois, votre paiement effectué, il vous sera impossible de récupérer votre argent. Vous pouvez cependant porter plainte auprès de la répression des fraudes afin qu’une enquête soit éventuellement ouverte et que le site frauduleux soit fermé. Vous éviterez ainsi certains déboires à d’autres.

Comment reconnaitre un site frauduleux ?

Si vous tapez « obtention de e-visa » ou « comment obtenir un visa électronique » dans un moteur de recherche, vous avez de grande chance de tomber sur l’un de ces sites, qui se retrouve souvent en haut de la liste des résultats grâce à la publicité ou au référencement payant. Par exemple avec « EVA Canada » dans Google : il y a au moins sept sites sur la première page qui proposent de vous procurer cette autorisation de voyage électronique.  Alors prenez le temps de vous renseigner et de vérifier les informations données avant de sortir votre carte de paiement.

Un des premiers signes de fraude est souvent dans l’agencement du site qui vous balade de lien en lien sans structuration précise. Il est difficile d’obtenir des informations claires et pour cause, le but est de vous embrouiller.

Sur certains sites également, les formulaires de questions habituelles (Avez-vous l’intention de participer à des activités terroristes ?…) sont cochées à l’avance. Méfiance donc, et si vous décidez d’aller jusqu’au bout, vérifiez bien que le montant demandé pour le visa électronique est le bon.

Certaines agences en ligne proposent ce genre de service, mais elles ne sont qu’un intermédiaire pas toujours nécessaire entre les administrations étrangères et vous. Et elles n’hésitent pas à facturer leur prestation jusqu’à cinq fois plus cher que le prix officiel du e-visa. Il est donc préférable d’être vigilent et d’avoir une idée de son coût réel.

Quelle est la démarche à suivre pour éviter les arnaques ?

Quelques sites répertorient la liste des pays qui offrent le service d’e-visa, mais là encore il est possible d’être renvoyé sur des sites non officiels. Alors la meilleure méthode avant de vous lancer dans l’achat d’un visa électronique est de bien vérifier l’identité du site ou de demander à d’autres personnes l’adresse du site officiel. Beaucoup de forums de voyageurs, comme celui du Routard, regorgent de posts sur les arnaques à ce sujet et l’expérience des autres voyageurs est souvent très utile !

 

 

Publicités

Comment se réadapter au retour d’un voyage au long cours ?

 

Le voyage a toujours une fin…

Le voyage est une source extraordinaire de richesse. Les découvertes sont permanentes, et la routine quasiment inexistante. Le temps prend une autre dimension : on réapprend à vivre lentement et à apprécier son environnement ; on savoure chaque instant. Mais un jour ou l’autre, il faut se résoudre à rentrer, à retrouver un quotidien plus stable où le nomadisme n’est plus de mise. Difficile de trouver les ressources nécessaires pour se réadapter après un voyage au long cours. Comment accepter une existence qui semble tellement moins exotique, voire même insipide ?

 

La difficulté du retour après un voyage au long cours

Votre retour, même quand il est préparé, est une rupture immense avec l’aventure qui s’est déroulée pendant de nombreux mois. Dans un premier temps, retrouver ses repères semble rassurant et même confortable. Les proches posent des questions et le plaisir de raconter permet d’évoquer vos souvenirs inoubliables. Mais rapidement, la lassitude s’installe. Répéter le même discours ou répondre aux questions récurrentes devient pesant. Les changements provoqués par le voyage vous ont éloigné du fonctionnement de la société. Le décalage devient perceptible et votre entourage ne vous comprend plus.

 

Des pistes à explorer : témoignez de votre expérience de voyage et gardez le contact avec d’autres routards

Les contraintes et la routine vont réveiller en vous la nostalgie du voyage. Il est nécessaire de trouver des motivations pour continuer à avancer et ne pas se nourrir uniquement du passé :
– La rencontre avec d’autres routards va vous permettre de trouver une écoute compréhensive.
– Témoigner de votre expérience par un livre, une conférence ou lors d’un salon sur le voyage offre également la possibilité de vous adresser à un public de passionnés.
– La recherche d’un nouveau projet va vous encrer à nouveau dans la réalité du quotidien et vous aider à vous projeter vers l’avenir.
– Gardez le contact, continuez à échanger et à aller à la rencontre des autres comme vous le faisiez pendant votre voyage.

 

Le temps, un allié réel pour rebondir après un si long voyage

Doucement, l’équilibre va se reconstruire. Vous allez reprendre vos marques et vos habitudes. Le voyage vous a appris à relativiser les petits tracas du quotidien, à prendre du recul et aller à l’essentiel. Cette expérience réelle et positive va devenir une force. Encore une fois, le temps fera son action : on dit souvent qu’il faut autant de mois au retour, que de mois passés à voyager, pour se réadapter ! Et quel que soit le temps nécessaire à cette réadaptation, vous en ressortirez toujours grandit et plus épanoui.

Quand le voyage inspire l’art…

Il y a des Hommes qui voyagent pour leur plaisir, pour la beauté des paysages, pour une belle rencontre, pour ressentir et vivre un autre « ailleurs »…

Il y a des Hommes qui voyagent pour aider les autres, les accompagner dans leur développement et les soutenir dans leurs difficultés.

Il y a des Hommes qui voyagent pour leur travail, et qui vont commercer avec d’autres peuples.

Et il y a aussi des Hommes qui voyagent car ils n’ont pas d’autre choix que de fuir, d’aller chercher de meilleures conditions de vie, plus de sécurité pour leur famille et de paix…

Nizar Ali Badr est syrien. A travers les pierres, il raconte la vie. Il raconte la vie de ces gens qui partent en voyage pour une durée indéterminée, sans retour et sans certitude de réaliser leur rêve.

jabl_safoon_5

nizar-ali-bahr-refugies-2

nizar-ali-bahr-refugies-4

unnamed-2

“Jabal Safoon” veut dire “composition de pierres”.

Compositions de pierres aux teintes douces qui semblent tellement vivantes… Et si expressives !

Si vous voulez en admirer plus sur les œuvres d’art de cet artiste, voici un PowerPoint que l’on m’a transmis et que je trouve magnifique.

petits cailloux

Le voyage, source intarissable d’apprentissages…

Beaucoup nous ont posé la question de ce que retiendraient les enfants d’un tel voyage. Sans doute avaient-ils au fond d’eux, l’intime conviction que celui-ci allait leur apporter énormément, leur permettre de grandir, de se construire et de s’adapter au monde de demain.

Mais voici, quelques précisions dans cet article paru dans le CSN de décembre 2015, bulletin pour l’instruction en famille de l’association CISE (Choisir d’Instruire Son Enfant).

Un article écrit en collaboration avec les Daltons.

Image (22)

Image (23)

Image (24)

Image (25)

 

 

 

Interview par Geoploria

Nous repartons bientôt sur les routes du monde…
Notre itinéraire s’affine et nous pourrons très prochainement vous le donner.

Pour continuer de voyager, petit retour sur la première moitié de notre périple avec une autre interview à lire ici.

IMG_2531

Interview avec Avenue Reine Mathilde

Nous nous reposons, nous rechargeons les batteries, nous profitons de nos familles et de nos amis. On commence à réfléchir à la suite du voyage : Europe et/ou Amérique Latine et/ou Amérique du Nord. Tout est envisageable… A suivre prochainement…

En attendant, une petite interview sur la famille et sur notre voyage à lire ici sur le blog d’une maman nomade et chroniqueuse littéraire.

028