Kep, la cité paisible

IMG_9695

On prend le départ pour Kep sans trop savoir à quoi nous attendre. Notre dernière étape au Cambodge avant de passer au Vietnam.

IMG_0127

Une ville balnéaire au sud du pays, c’est tout ce que nous connaissons de cette destination… Un peu d’angoisse à l’idée de retrouver des hordes de touristes, et une ambiance surfaite comme nous avons pu le vivre en Thaïlande.

IMG_0042

Loin du tumulte de Phnom Penh, de la chaleur écrasante des grosses villes… Nous arrivons à l’Oasis GuestHouse, un petit coin de verdure, où tout de suite nous nous sentons bien. Un accueil convivial et francophone tout en simplicité.

IMG_9862

IMG_9865

IMG_9853

Pas de stress ici, c’est un peu l’ « Auberge Cambodgienne » : les amis de Lilou et Seb, les gérants, passent à toute heure de la journée, viennent partager un café ou un verre, échangent avec nous un peu de leur expérience, de leur histoire, de leurs voyages à travers le monde.

Tout le monde se connait : Kep est une petite ville. Et il y règne une ambiance paisible et sereine, une richesse multiculturelle, une entre-aide et un partage permanents. De nombreux français sont venus s’installer ici, et tous ceux que nous avons côtoyés, sont des amoureux du Cambodge.

IMG_0027

IMG_0024

Séjour trop court… Nous reviendrons à Kep si la vie le veut bien ; et nous irons explorer les alentours, nous exiler sur Koh Tonsay (voir l’article de Côme), découvrir la région avec Manu et Marie ou Amélie, goûter le pain de Mathieu, nous imprégner du son de Kcm, discuter philosophie et éducation avec Xavier, et déguster les bons petits plats de sa femme à l’Oasis Guesthouse !

IMG_0037

IMG_9717

IMG_9713

Derniers jours au pays du sourire. Nous passerons bientôt au Vietnam. Le Cambodge nous laisse une très belle impression et nous avons été ravis de le découvrir.

Publicités

PSE – Pour un Sourire d’Enfant

IMG_9448

En mai 2011, nous participions à Seynod à une conférence de PSE, association créée par le couple français Christian et Marie-France des Pallières suite à la découverte en 1994 d’enfants vivants dans la décharge de Stung Meanchey à Phnom Penh ; et nous devenions donateurs réguliers.

Ce matin, nous sommes donc partis à la découverte du site et emmenons les enfants à la rencontre de cette association qui a déjà sauvé des milliers d’enfants de la misère en leur offrant une place dans la société cambodgienne.

IMG_9588

L’extraordinaire aventure de PSE est racontée ici. (vidéo de 7 min, à prendre le temps de visionner, qui retrace son évolution)

C’est Dany, la première des enfants à avoir été prise en charge par PSE, qui était responsable de nous faire la visite dans un français très correct et avec un sourire tellement touchant.

IMG_9437

IMG_9442

IMG_9456

Les salles de classe

Les cuisines où tout est prévu pour de nombreux enfants. Une marmite, c’est deux cent cinquante repas.

IMG_9461

IMG_9463

IMG_9468

La réinsertion fonctionne pour tous : les mamans des élèves sont employées dans les cuisines.

IMG_9469

Les plus grands suivent les cours de marche de la formation hôtelière.

IMG_9494

Les cours de la formation blanchisserie et ménage

IMG_9503

Le potager est aussi source d’apprentissage et permet de produire une bonne partie des repas.

IMG_9514

L’atelier pâtisserie où nous découvrons des croissants et des pains au chocolat digne d’un boulanger français.

IMG_9516

Enfin, le restaurent d’apprentissage « Le Lotus Blanc » où nous dégustons un excellent repas servi par les apprentis.

IMG_9561

La grande force de PSE, c’est de prendre en charge les familles dans leur intégralité : les enfants sont scolarisés et formés à un métier et les parents reçoivent une compensation financière pour le manque à gagner de l’enfant qui ne travaille plus. Ils peuvent même travailler dans l’association et retrouver une place dans la vie active. Un service social et psychologique très réactif intervient dès les premiers signes de difficulté, une équipe de veille part à la recherche des familles en grande difficulté et des enfants maltraités.

PSE c’est aussi une grande famille qui réunit les anciens élèves, les élèves scolarisés ou en formation, les familles, les bénévoles, les donateurs, les parrains…

Un formidable investissement de Papy et Mamy, comme ils sont appelés ici, qui ont su trouver la juste place de leur association dans le Cambodge, et assurer la relève par un personnel cambodgien compétent.

Ils ont rendu le sourire à tous ces enfants !

IMG_9474

IMG_9482

Découvrir l’association : PSE

N’hésitez pas à la faire connaitre !

La folie humaine

Le Cambodge, pays de contrastes, se relève doucement de ces années rouges.

Pas de cours d’histoire, les livres sont là pour ceux qui voudront la relire. Non, juste un témoignage de l’autogénocide perpétré par les khmers rouges entre 1975 et 1979 dans la prison Tuol Sleng de Phnom Penh, appelée aussi camp  S-21.

Tout d’abord le site : un lycée français réquisitionné par les hommes de Pol Pot. Nous avons foulé le sol de ce lycée où autrefois de nombreux élèves ont été instruits, ont joué dans le parc, ont rempli les salles de classe de leurs récitations, de leurs paroles et de leurs rires.

IMG_9343

En avril 1975, ces mêmes salles de classes deviennent des cellules individuelles construites dans la hâte pour enfermer les opposants au régime,

IMG_9282

IMG_9294

ou pire encore… des salles de tortures,

IMG_9227

IMG_9241

Les agrès de sport sont transformés en potence où les détenus sont pendus à l’envers jusqu’à la perte de connaissance, puis réanimés dans les jarres…

IMG_9244

Les règles sont sans équivoque :

IMG_9221

Le tout organisé avec une minutie terrifiante : chaque prisonnier était étiqueté et photographié à son entrée dans le camp et après son extermination.

IMG_9246

IMG_9256

20000 dossiers méticuleusement tenus sont retrouvés avec les déclarations quotidiennes des interrogatoires, la photo, le nom, la profession de chaque détenu, la composition de sa famille…

Personne n’est épargné, les femmes, les enfants comme les vieillards sont arrêtés et traités de la même manière.

 IMG_9296

Considérée comme la prison la plus terrifiante du Cambodge rouge, on estime à près de 17000 personnes le nombres de cambodgiens arrêtés, torturés par des gardiens qui n’étaient pour la plupart pas plus vieux que 15 ans, endoctrinés par les idéologies de cinq hommes Pol Pot, Khieu Samphân, Ieng Sary, Nuon Chea, Kaing Guek Eavun alias Duch, le directeur du camp S-21.

IMG_9329b

La folie humaine…

L’histoire, à travers les âges, se répète aux quatre coins du monde, pour combien de temps encore ?…

Angkor, la 8ème merveille du monde…

IMG_7524

Les temples d’Angkor… Que dire ? Par où commencer ? Difficile en quelques lignes de décrire ce que nous avons ressenti et vécu dans ces ruines, vieilles pour certaines de plus de mille ans.

Impossible de raconter l’histoire de chaque temple, qui a pourtant été le siège de scènes de vie innombrables. Des récits chargés d’aventures, de mythes, de mystères, auxquels des centaines de milliers d’hommes ont pris part au cours des siècles écoulés : les ouvriers-bâtisseurs qui ont érigé ces murs et ces tours, les rois successifs et les citoyens de chaque cité, les guerriers et les envahisseurs, les explorateurs et les découvreurs, les archéologues et les conservateurs… et aujourd’hui, une multitude de touristes (deux millions par an, concentrés essentiellement sur les quelques mois de la saison sèche…) !

IMG_7942

IMG_7944

Ta Phrom, avec et sans touristes

IMG_7934

IMG_7949b

Les vestiges d’Angkor témoignent de l’ingéniosité et de la suprématie du peuple khmer pendant plus de cinq siècles : une situation optimale du site à proximité du lac Tonlé Sap et de ses plaines fertiles, une grande technicité dans la maîtrise de l’eau avec des réseaux d’une sophistication et d’une complexité extrêmes, l’édification de temples de plus de 45 m de haut sans mortier et avec des pierres de plusieurs centaines de kilos, l’immensité de ses richesses relatés dans les récits du chinois Tcheou Ta Kouan (1296).

 IMG_7717Angkor Vat

 IMG_7714
IMG_7733

IMG_7759

Bas reliefs gravés (gravures sur 2 m x 800 m)

La chute mystérieuse d’un tel empire trouve aujourd’hui quelques hypothèses : l’épuisement des ressources naturelles, la déforestation non contrôlée au profit de la culture du riz et le manque d’entretien du système d’irrigation et de stockage de l’eau pourraient être à l’origine du déclin rapide de cette civilisation.

IMG_7962

IMG_7810

Le Bayon aux 54 tours et aux 216 visages

 IMG_8876

IMG_8882

Suite au déclin d’Angkor, ce sont les sites d’Ayutthaya (vous vous rappelez en Thaïlande) et de Phnom Penh (la capitale actuelle, notre prochain stop) qui se développent à partir du XIVème siècle.

IMG_8738

IMG_8734

Ta Som

IMG_8588b

 Banteay Kdei

IMG_8590

Depuis le Cambodge, a connu une histoire tumultueuse d’invasions successives de la part de ses voisins vietnamiens et siamois. Dans les années 70, il vit sa période la plus noire avec la prise du pouvoir par les Khmers rouges et le régime de Pol Pot (avec un génocide sans précédent sur son propre peuple).

Aujourd’hui, le pays se relève peu à peu de ces années de terreur pendant lesquelles le moindre signe de culture a été enraillé.

IMG_8825

IMG_8804Neak Pean Temple

Le peuple cambodgien conserve des cicatrices de son histoire récente ; mais il a gardé son sourire légendaire et l’atmosphère qui se dégage de ses campagnes et de ses villages vaut le détour !…

IMG_8748b

Quelques chiffres :
– l’Unesco a délimité le site à 402 km2, mais le grand Angkor c’est 3000 km2 .
– Au XIIIème siècle, près d’un million de personnes occupait le site, alors que Paris n’en comptait que 300000.
– 237 temples ont été recensés
– La construction d’Angkor Vat a nécessité 300000 ouvriers et 6000 éléphants.
– Le Ta Phrom ne vous rappelle rien ?… Le temple où un célèbre film avec Angelina Jolie, alias Lara Croft, a été tourné…

Et pour ceux qui veulent en apprendre plus, deux reportages sur Internet :

Le mystère d’Angkor en 5 épisodes

Angkor la 8ème merveille du monde en 3 épisodes

L’étonnante prospérité du Tonlé Sap

IMG_8259

Un immense lac au cœur du Cambodge.

IMG_8189

Le cœur du pays qui se gonfle et se dégonfle au rythme de la mousson. Ses eaux douces, riches d’une multitude de poissons, et survolées par quantité d’espèces d’oiseaux offrent un dernier refuge naturel pour les espèces en voie d’extinction.

IMG_8287

Une source de vie inestimable pour les trois millions de personnes qui vivent dans son bassin.

IMG_8142

En khmer, il se nomme « Boeung Tonlé Sap », ce qui signifie « grande rivière d’eau douce ». Difficile à croire, mais il quadruple sa superficie pendant la saison humide, inondant les forêts et les rizières environnantes. Et sa profondeur est multipliée par dix !

IMG_8184

La vie des hommes est rythmée par la crue et la décrue des eaux : maisons sur pilotis en bordure du lac, villages flottants déplacés au gré des inondations, cultures de riz sur les terres fertiles lors du retrait des eaux…

IMG_8096

IMG_8182

IMG_8079

IMG_8262

La vie sociale est organisée autour de la pirogue : c’est elle qui conduit les écoliers à l’école (cf article d’Inès), qui transporte les femmes pour faire les courses, qui permet les échanges commerciaux sur les marchés flottants, qui permet de rejoindre la côte pour prier dans les temples ou rejoindre les villages terrestres…

IMG_8216

IMG_8223

IMG_8132

Écosystème d’une beauté singulière, camaïeu gris-bleuté clairsemé de vert sombre où les nuages viennent se fondre dans les eaux du lac.

IMG_8099

Scènes de vie quotidiennes de pêcheurs,

IMG_8187

de femmes,

IMG_8356b

IMG_8155

IMG_8217

IMG_8354

IMG_8342

d’enfants,

IMG_8175

IMG_8203

IMG_8383

IMG_8210

des sourires échangés,

IMG_8207

IMG_8377

Une petite parenthèse dans la vie des cambodgiens du lac, grâce à Marom notre chauffeur de tuk-tuk et guide qui maîtrise parfaitement l’anglais, sans l’aide de qui cette excursion n’aurait pu se faire…

IMG_8222

IMG_8219

IMG_8077

IMG_8076

IMG_8428

Petit cours d’hydrologie pour comprendre : le lac se déverse au sud dans la rivière Tonlé Sap, qui reçoit les eaux du Mékong en aval. Lors de la crue de ce dernier, son niveau dépasse celui du lac. Il s’engouffre alors dans la rivière, inverse son courant et vient inonder tout le bassin du lac qui quadruple sa superficie passant de 2700 km2 à 16000 km2, et augmente sa profondeur de 1 m à 9 m. On vous laisse faire le calcul du volume d’eau en plus… C’est le plus grand lac d’Asie du sud-est et ses eaux sont parmi les plus poissonneuses au monde. Il est classé par l’Unesco réserve de biosphère.

TonleSapMapImage : wikipedia,
En bleu foncé, le lac pendant la saison sèche
En bleu pâle, les zones inondables

Petite pause à Siem Reap…

Après 9h de bus, avec la sortie de Thaïlande, le contrôle de santé, l’établissement du visa, l’entrée au Cambodge… nous voici arrivés à Siem Reap. Une pause d’au moins une semaine afin de prendre nos marques dans ce nouveau pays et surtout de prendre le temps de visiter les temples d’Angkor et le lac Tonle Sap.

IMG_7588

Un petit arrêt bienvenu pour Marin qui a vomi tout au long de la journée de bus jusqu’au Cambodge et s’est trouvé un peu affaibli les deux jours suivants. Et Côme qui se retrouve le corps couvert de boutons… de varicelle ! Bon, tout va bien comme vous pouvez le voir sur cette photo prise hier…

IMG_7644

C’est ça aussi les joies du voyage… Cela ne nous a pas empêché d’aller admirer le coucher et le lever du soleil sur Angkor Vat. On prend donc le temps, et on suit le rythme des enfants…

Un article avec photos sur les temples d’Angkor sera bientôt en ligne. Mais nous avons encore quelques ballades à faire au milieu de ces vestiges millénaires. Un petit avant-goût…

IMG_7552

La vie est plus paisible ici. Les cambodgiens plus authentiques et vraiment joyeux. Toujours le sourire aux lèvres, plus respectueux peut-être aussi, et vraiment accueillants et calmes. Nous nous sentons bien, moins agressés en temps que touristes et les échanges avec la population sont plus sereins et authentiques.

IMG_7664

 

« Souô sadaï ! »

« Bonjour ! », en cambodgien ou plutôt en khmer…

Demain matin, nous quittons pour quelques temps la Thaïlande et partons vers le Cambodge. Premier stop : Siem Reap où nous prendrons le temps de visiter un des plus beaux joyaux de l’architecture asiatique, mais aussi la plus grande ville du monde au XIIIe siècle : Angkor et ses temples.

Comme les enfants, nous allons découvrir ce pays pour la première fois. Nous savons que c’est un peuple qui a énormément souffert, mais qui a la réputation d’être très attachant et très souriant. Il paraitrait même que leur sourire est contagieux…

Nous vous en raconterons plus bientôt !

IMG_6914