Scolarité

Ici, les enfants sont déjà instruits en famille. Donc pas de grands changements pour cette année de voyage si ce n’est qu’il faut voyager léger, et que nous n’aurons pas notre matériel de travail utilisé à la maison en temps normal (jeux divers, matériel Montessori, manuels scolaires, dictionnaires…)

Quelque soit votre situation, le voyage en lui même est une source d’apprentissages infinie. Avec le recul, il n’est sans doute pas nécessaire  de travailler plus de 1 à 2h par jour avec des enfants d’âge scolaire ou secondaire.

2 options se présentent à vous :

– vous faites le choix d’un apprentissage informel et partez du principe que les enfants apprendront ce dont ils ont besoin au cours du voyage comme ils le font dans une vie plus sédentaire. Dans ce cas, nul besoin pour vous de lire la suite.

– vous êtes attaché à une éducation plus formelle, cela peut vous sembler complètement irrationnel, voir irresponsable. Cependant l’école n’est pas le seul lieu d’apprentissage pour vos enfants, et si vous voulez en savoir plus sur les apprentissages autonomes, ces quelques lectures pourront vous éclairer un peu plus. D’autres livres traitent du même sujet : le livre de Pam Laricchia, celui d’André Stern, celui de Thierry Pardo, ou celui de Léandre Bergeron… La liste est longue, il y en a encore plein d’autres à citer ; mais il s’agit de préparer son voyage, pas de révolutionner l’éducation…

Vous avez besoin de supports pour vous rassurer et vous aider dans l’instruction de vos enfants :

il existe une multitude de ressources grâce au numérique qui propose une grande offre et qui vous permettra de voyager léger. Si vous avez la chance de voyager avec votre propre véhicule, vous pourrez emmener des cours au format papier.

Dans les faits, arrêter sa scolarité pendant quelques mois est tout à fait légale : en France, et donc en voyage itinérant également, c’est l’instruction qui est obligatoire de 6 à 16 ans. En dehors de cette tranche d’âge, aucune déclaration n’est à faire.

Si votre enfants a entre 6 et 16 ans,

Afin d’avoir une trame du programme, chacun partira avec un manuel « Tout en un » de Magnard.

Pour Inès, en 6ème, ce manuel sera complété par des cours et des exercices vidéo (sur ce site) pour les maths, par l’écriture d’articles sur son blog pour le français, ainsi que des livres papiers et numériques pour la littérature.

Pour Marin, en CM1, il sera complété par la méthode Singapour en maths (on emporte que le cahier d’exercice, le manuel étant consultable sur Internet), son blog et du manuel Étude de la langue (consultable en ligne) pour le français.

Pour Côme, en CE1, il sera complété par la méthode Singapour en maths (on emporte que le cahier d’exercice, le manuel étant consultable sur Internet), son blog et du manuel Étude de la langue (consultable en ligne) pour le français.

Pour Eléane, en petite section, ce sera le cahier de vacances 2-3 ans Magnard « pour faire comme les grands » et un cahier de dessins accompagné d’une pochette de gommettes.

Et les autres matières ?…
Pour l’anglais et l’espagnol, ce sera en direct live.
Pour l’histoire, la géographie, les sciences et les arts… Ce sera ce qu’on nomme dans le jargon pédagogique l’apprentissage informel ou autonome* : basé sur la motivation de l’enfant, sur les interactions avec son entourage (et les enfants n’en manqueront pas pendant cette année de voyage). Par l’imprégnation, l’observation, l’imitation, les essais/erreurs, les échanges… Un peu comme pour l’apprentissage du langage et de la marche chez le petit enfant. Ce dernier ne reçoit pas des cours de marche ou des leçons pour apprendre à parler…

* »Informel » ne s’oppose pas à « formel » mais à « apprentissage contraint ». Ce type d’apprentissage n’exclue pas d’utiliser des supports formels.
« Autonome » signifie que l’enfant est moteur de ses apprentissages.
Pour en savoir plus : Roger Cousinet, Célestin Freinet, Ivan Illich, Alexander Sutherland Neill, John Holt, Bernard Collot, Jean-Pierre Lepri, Alan Thomas, André Stern
Publicités

2 commentaires sur “Scolarité

  1. J’aurais aimer apprendre sur le terrain. J’espère qu’ils auront conscience plus tard de cette chance
    Je suis convaincue et surtout je n’ai aucun doute qu’Inès, Marin, Côme et Eléane auront tout plein de choses à nous apprendre dés leur retour, bien plus que tout ce que l’on peut apprendre de façon formelle dans les livres. J’attends avec impatience la lecture de leurs nombreux articles sur chacun des blogs des uns et des autres. Le voyage ouvre l’esprit et les cœurs…Bon voyage à vous mes amis.

  2. Finies les vaines interrogations sur les rythmes scolaires ! chacun avance avec son potentiel, sa curiosité exacerbée par les découvertes et les rencontres.
    Et Anne partagera les activités scolaires avec Mathieu, libéré de toutes obligations professionnelles ; un grand luxe pour les enfants : avoir des parents à plein temps !
    Bravo pour l’organisation de ce périple !
    Bises à tous
    Brigitte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s