Niagara Falls

KODAK Digital Still Camera

Tout le monde a entendu parler des chutes du Niagara. Parmi les plus connues au monde, elles ne sont pourtant pas très hautes : 52 mètres seulement. Mais la largeur est impressionnante : 323 mètres pour les chutes américaines et 792 mètres du côté canadien.

KODAK Digital Still Camera
Côté américain
KODAK Digital Still Camera
Côté canadien

 Il y a très longtemps, ce territoire était occupé par des indiens iroquois, par une tribu neutre appelée Ongiara qui servait aux premiers colons pour régler les conflits entre les autres tribus indiennes.

KODAK Digital Still Camera

Une légende amérindienne, raconte qu’une jeune femme ravissante nommée Lelawala, était amoureuse du dieu du tonnerre He-No qui vivait dans un sanctuaire derrière les chutes canadiennes. Mais son père l’avait fiancée à un homme qu’elle méprisait. Refusant le mariage, elle navigua dans les rapides et fut emportée dans les chutes. He-No la rattrapa et leurs esprits vivent désormais dans ce sanctuaire.

KODAK Digital Still Camera

On a essayé d’aller à leur rencontre, mais les embruns et la force des chutes nous ont obligés à rebrousser chemin ! La force de l’eau rendait notre bateau aussi fragile qu’une brindille au milieu des vagues… Et nous avons pris une bonne douche !

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

KODAK Digital Still Camera

 

 

Publicités

Au fil de la Nam Ou…

Le Laos offre encore quelques endroits authentiques et une nature très sauvage malgré une colonisation massive du tourisme. Nous les découvrons à Muang Khoua, dans le nord, proche de la frontière avec le Vietnam. Petit village paisible au bord de la Nam Ou, un affluent du Mékong où la vie s’écoule au rythme du fleuve.

IMG_3366

IMG_3341

IMG_3370

IMG_3421

IMG_3449

IMG_3427

Le temps d’un bon repas en compagnie de nos amies Maude et Maude, deux québécoises rencontrées à Dien Bien Phu et d’un après-midi de jeux dans le sable avec des petits laotiens…

IMG_3332

IMG_3346

IMG_3388

IMG_3399

IMG_3406

Le lendemain matin, lors de la descente en bateau vers Nong Khiaw, il fait vraiment froid. Le bateau est chargé à bloc, ce qui ne nous rassure pas vraiment… mais les paysages sont magnifiques !

IMG_3460

IMG_3539b

IMG_3471

IMG_3518

Nos yeux se régalent des scènes de vie sur les rives riches en limon où les cultures verdoient dès le début de la saison sèche.

IMG_3484

IMG_3499

Nous découvrons plein d’enfants curieux sur les berges, des habitants qui attendent le prochain bateau pour descendre la rivière.

IMG_3498

IMG_3505b

IMG_3512b

De nombreux animaux viennent s’abreuver au bord de l’eau et ne semblent pas perturbés par notre présence.

IMG_3526

Les paysages sauvages et les vues sont sublimes.

IMG_3525

IMG_3524

IMG_3528

Le temps d’une pause, et notre bateau reprend les flots vers les rapides…

IMG_3533

IMG_3538

…enfin, après cinq heures de bateau, nous arrivons à Nong Khiaw.

IMG_3592

IMG_3624

IMG_3646

IMG_3651

IMG_3659

IMG_3694

IMG_3737

IMG_3725

IMG_3790

IMG_3801

Retour sur la baie d’Along

Comme promis, voici quelques photos de notre excursion dans la baie d’Along. Nous étions accompagnés de Ngoc, alias Jade, notre guide parlant français et d’un groupe très sympa de trois nantais et deux suisses.

IMG_2775

IMG_2899

Après 3h30 de bus au départ d’Hanoï, nous découvrons la baie du haut du pont de notre bateau.

IMG_2590

Nous glissons doucement dans les méandres bleues, parmi les roches grises et blanches teintées de vert, dans lesquelles nous jouons à cache-cache. A chaque avancée du bateau sur les flots, de nouvelles falaises apparaissent. De mètre en mètre, le paysage change comme dans un film, révélant des grottes, des villages flottants, des plages de sable blanc, des bateaux de pêcheurs…

IMG_2604

IMG_2607

IMG_2851

IMG_2925

IMG_2882

Puis, nous partons en canoë pour nous rapprocher au plus près des rochers et des habitations…

IMG_2735

IMG_2827

IMG_2640

IMG_2614

IMG_2613

IMG_2626

IMG_2638

La soirée se poursuit par un excellent dîner et une partie de pêche de calamars au clair de lune… Et notre experte de la soirée est Inès.

IMG_2678

IMG_2525b

IMG_2681

IMG_2667

IMG_2683

Après une bonne nuit réparatrice sur le bateau, le jour se lève.

IMG_2703

Le deuxième jour est beaucoup plus authentique. Nous prenons la direction de coins encore plus reculés. C’est dans la baie de Bai Tu Long que nous voguons pendant des heures, au milieu de terres sauvages et inhabitées. De temps à autre, au détour d’une île, nous apercevons un bateau de pêcheur.

IMG_2949

IMG_2951

IMG_2953

IMG_2960

IMG_2952

IMG_2977

Arrivés sur l’île de Quan Lan, nous partons pour une ballade à vélo et nous ferons une petite pause sur une plage de sable blanc immaculé et d’une finesse incroyable.

IMG_3001

IMG_2993

Jade lance un concours de dessins d’oiseaux…

IMG_3005

IMG_3007

IMG_3010

Marin, lui, préfère exercer ses talents dans la réalisation d’un bonhomme…

IMG_3011

La suite de l’histoire vous la connaissez déjà. Eléane se coince le pied dans la roue du vélo d’Anne. Une moto les ramène au village qui se trouve à sept kilomètres, pendant que le reste de la troupe rentre à vélo dans la nuit qui tombe. Et tout le monde se retrouve pour une soirée de réveillon écourtée par la fatigue et l’émotion.

Eléane est bien entourée par la fratrie.

IMG_3016

Elle remarche depuis hier, et mis à part la plaie qui va mettre un peu de temps à cicatriser, la cheville a l’air d’être à nouveau opérationnelle ! Un soulagement certain pour notre arrivée au Laos où les conditions sanitaires restent assez précaires…

IMG_3334

IMG_3305

L’étonnante prospérité du Tonlé Sap

IMG_8259

Un immense lac au cœur du Cambodge.

IMG_8189

Le cœur du pays qui se gonfle et se dégonfle au rythme de la mousson. Ses eaux douces, riches d’une multitude de poissons, et survolées par quantité d’espèces d’oiseaux offrent un dernier refuge naturel pour les espèces en voie d’extinction.

IMG_8287

Une source de vie inestimable pour les trois millions de personnes qui vivent dans son bassin.

IMG_8142

En khmer, il se nomme « Boeung Tonlé Sap », ce qui signifie « grande rivière d’eau douce ». Difficile à croire, mais il quadruple sa superficie pendant la saison humide, inondant les forêts et les rizières environnantes. Et sa profondeur est multipliée par dix !

IMG_8184

La vie des hommes est rythmée par la crue et la décrue des eaux : maisons sur pilotis en bordure du lac, villages flottants déplacés au gré des inondations, cultures de riz sur les terres fertiles lors du retrait des eaux…

IMG_8096

IMG_8182

IMG_8079

IMG_8262

La vie sociale est organisée autour de la pirogue : c’est elle qui conduit les écoliers à l’école (cf article d’Inès), qui transporte les femmes pour faire les courses, qui permet les échanges commerciaux sur les marchés flottants, qui permet de rejoindre la côte pour prier dans les temples ou rejoindre les villages terrestres…

IMG_8216

IMG_8223

IMG_8132

Écosystème d’une beauté singulière, camaïeu gris-bleuté clairsemé de vert sombre où les nuages viennent se fondre dans les eaux du lac.

IMG_8099

Scènes de vie quotidiennes de pêcheurs,

IMG_8187

de femmes,

IMG_8356b

IMG_8155

IMG_8217

IMG_8354

IMG_8342

d’enfants,

IMG_8175

IMG_8203

IMG_8383

IMG_8210

des sourires échangés,

IMG_8207

IMG_8377

Une petite parenthèse dans la vie des cambodgiens du lac, grâce à Marom notre chauffeur de tuk-tuk et guide qui maîtrise parfaitement l’anglais, sans l’aide de qui cette excursion n’aurait pu se faire…

IMG_8222

IMG_8219

IMG_8077

IMG_8076

IMG_8428

Petit cours d’hydrologie pour comprendre : le lac se déverse au sud dans la rivière Tonlé Sap, qui reçoit les eaux du Mékong en aval. Lors de la crue de ce dernier, son niveau dépasse celui du lac. Il s’engouffre alors dans la rivière, inverse son courant et vient inonder tout le bassin du lac qui quadruple sa superficie passant de 2700 km2 à 16000 km2, et augmente sa profondeur de 1 m à 9 m. On vous laisse faire le calcul du volume d’eau en plus… C’est le plus grand lac d’Asie du sud-est et ses eaux sont parmi les plus poissonneuses au monde. Il est classé par l’Unesco réserve de biosphère.

TonleSapMapImage : wikipedia,
En bleu foncé, le lac pendant la saison sèche
En bleu pâle, les zones inondables

Perdus dans le bush australien…

Une piste rouge qui s’enfonce dans les herbes sèches, quelques buissons desséchés et blanchis par la poussière…

IMG_2577

Le camping-car s’engouffre dans l’outback australien. Il n’y a plus de bitume ici, pas assez de passages qui en justifieraient l’existence. Pas de ravitaillement possible non plus : le plein d’essence, d’eau potable et de nourriture a été fait avant le départ. Pas de réseau Internet non plus ; seuls au monde…

Seuls ?… Soudain, trois autruches surgissent près de nous et se sauvent maladroitement en quelques pas de danseuses alourdies par leur corps gonflé de plumes.

IMG_2737

Nous arrivons au campement. Rien ne bouge. Tout est calme. Quelques criquets, le vent qui siffle dans les branches des arbres… Atmosphère inhabituelle. Une impression étrange qu’on nous observe et que l’on dérange un peu. « Qui sont ces inconnus qui osent troubler la quiétude de ces lieux ? »

IMG_2814

IMG_2743

Quelques pas dans le bush et les voilà débusqués, ces yeux qui nous observaient depuis notre arrivée !…

IMG_2158b

IMG_2140b

Autre visage de l’Australie,  moins connu et moins fréquenté par le tourisme de masse… Une nature sauvage qui a su s’adapter à des conditions de vie extrêmes.

L’homme aussi a colonisé les lieux autrefois. Un point d’eau et la vie s’est développée…

Nous avons marché sur les traces de ces pionniers venus s’installer en famille au début du siècle dernier dans cette nature hostile où seul le lac représentait une source de vie. Partis de rien, venus avec leur idéal, ils ont dompté la terre, et créé leur petite communauté. Courage, détermination, avec peut-être parfois des déceptions. Mais une foi immense en leur projet, ils ont réalisé leurs rêves !

IMG_2684

IMG_2670

IMG_2682

IMG_2694

IMG_2701

IMG_2707

Paysages façonnés par le feu…

IMG_2018

De nombreuses fois, nous avons observé du noir sur les écorces d’arbres pourtant garnis de feuilles et au milieu d’une végétation dense et verte. On se demandait même si ce n’était pas une maladie causée par des champignons…

Nous avons eu la réponse à notre question en visitant les MacKenzie Falls dans le Grampians National Park (au nord-ouest de Melbourne).

IMG_2045

Janvier 2014, le feu a ravagé 55000 hectares laissant derrière lui un paysage de désolation… même les infrastructures du parc n’ont pas résisté..

IMG_2037

IMG_2031

Et pourtant, début du printemps suivant, la végétation reprend déjà ses droits. Le moindre petit bout de bois avec encore un peu de sève sert de support à de nouvelles pousses. Pour les eucalyptus, elles vont garnir les troncs jusqu’à ce que la canopée soit restaurée.

IMG_2034

IMG_2036

Mais il faudra de nombreuses années avant d’effacer les traces du feu… Ces fameuses traces noires que nous avons aperçues en plein d’endroits différents : des incendies datant parfois de nombreuses années…

IMG_2061

 

Rainforest : une vie extraordinaire…

IMG_1545b

Nous faisons un bond de quelques millions d’années en arrière… Au temps, où l’homme n’existait pas encore… Au temps, où les dinosaures peuplaient la planète et les fougères arborescentes se répandaient sur le sol.

Enchevêtrements de végétation dans une atmosphère humide et fraîche, sûrement très appréciée en été quand la température dépasse les 40° C !

IMG_1694b

Une impression étrange d’être happé par cette vie grouillante… Tout est calme, seul le vent s’engouffrant dans la cime d’arbres, parfois hauts de plus de 50m, et quelques chants d’oiseaux troublent cette quiétude oppressante.

Et pourtant la vie est partout autour de nous,  au dessus de nous et même en dessous… Des géants (eucalyptus) au tronc droit mesurant jusqu’à 27m de circonférence à leur base, des fougères arborescentes, des lianes, de la mousse, de nombreuses espèces épiphytes, une épaisseur d’humus à peine mesurable, et de temps en temps une percée depuis le sommet de la canopée où nous  apercevons un rayon de soleil…

IMG_1566b

IMG_1559b

IMG_1681b

Nous sommes en plein jour et c’est plutôt rassurant : aucune envie de se retrouver dans cet endroit étrange en pleine nuit, la balade prendrait une toute autre « tournure » avec les escargots noirs carnivores et surement plein d’autres espèces improbables…

IMG_1673b

IMG_1660b

Même les géants ne résistent pas à cette forêt dévorante qui ronge petit à petit le moindre morceau de tissu ligneux. Ce qui offre un très beau piédestal et un terrain de jeux extraordinaire pour les enfants !

IMG_1683b