« Souô sadaï ! »

« Bonjour ! », en cambodgien ou plutôt en khmer…

Demain matin, nous quittons pour quelques temps la Thaïlande et partons vers le Cambodge. Premier stop : Siem Reap où nous prendrons le temps de visiter un des plus beaux joyaux de l’architecture asiatique, mais aussi la plus grande ville du monde au XIIIe siècle : Angkor et ses temples.

Comme les enfants, nous allons découvrir ce pays pour la première fois. Nous savons que c’est un peuple qui a énormément souffert, mais qui a la réputation d’être très attachant et très souriant. Il paraitrait même que leur sourire est contagieux…

Nous vous en raconterons plus bientôt !

IMG_6914

Publicités

Changement de plans…

On « cogite » dur ces derniers temps ; on étudie, on planifie… et on recommence !

Résultats de nos réflexions : les Birmans ne nous verront pas au cours de cette exploration du monde comme nous l’avions prévu initialement…

Changement de parcours au vu de ce que nous avons lu et des échos que nous avons eus sur le pays. Un des avantages du voyage non planifié. Nous pouvons suivre notre instinct et nos envies.

Ce pays au nombre de temples infinis et à la sagesse reconnue sort récemment de nombreuses années de dictature. L’affluence touristique suit cette ouverture vers le monde. Une « explosion » touristique qui a fait basculer récemment la fréquentation du pays de 350 000 personnes à plus d’un million sur une année. Et début 2014, les structures d’accueil, les transports, l’approvisionnement en eau ne suivent plus…

IMG_4713

Les Birmans travaillent d’arrache-pied pour rendre leur pays accessible aux plus nombreux. Mais nous, ça nous a refroidi : l’affluence touristique ne nous attire guère. De plus, nous voyageons à six, sans réservation de logements au préalable (ce qui est fortement conseillé de novembre à mars), et notre public de base est constitué de quatre enfants de 3 à 10 ans… Les emmener dans un tel « capharnaüm », on ne le sent pas… Un an de voyage… Il faut tenir sur la longueur et nos nerfs ne doivent pas être mis à « trop rude épreuve » !

Un voyage que nous ferons plus tard, quand la frénésie occidentale se sera calmée un peu…

Donc, après le Cambodge, ce sera le Vietnam ! Les visas sont en cours de réalisation, nous les récupérons jeudi… Et si aucun changement ne survient, nous entrerons au Cambodge entre le 20 et 25 novembre, puis nous continuerons par le Vietnam et rentrerons à nouveau en Thaïlande à la fin de la première semaine de janvier 2015.

Mais  le voyage peut encore évoluer…

 

Histoire de notre rencontre avec Jay et Kerry

A l’origine, l’histoire commence en Indonésie où Muriel, une amie de Seynod, est en voyage avec ses enfants. Là-bas, elle rencontre Jay, un australien en voyage également, qui lui offre l’hospitalité. C’était il y a 2 ans.

Jay habite dans la banlieue de Melbourne avec sa famille. Et quand Muriel apprend qu’on passera à Melbourne, elle nous propose de lui rendre visite et nous donne son mail…

Mardi dernier, nous arrivons à Newport au sud-ouest de Melbourne. Il pleuvait avec des bourrasques de vent qui s’engouffraient dans la petite rue où nous nous arrêtons devant le numéro 22. On frappe à la porte et au bout de quelques instants, Jay et Kerry apparaissent dans l’entrebâillement de la porte. Et tout de suite, nous sentons un accueil chaleureux comme les australiens savent le faire…

Les présentations sont rapides, on avait déjà pris contact quelques jours auparavant par mail. Noah, leur fils ainé, est en camp scout, les enfants vont donc jouer avec Pipper (9 ans) et Asher (6 ans).

1625517_559562934140437_2142819900_n

Nous passons la soirée chez eux : spontanément, ils nous invitent pour le diner. Un bon repas, sur une vraie table, tellement appréciable après presque trois semaines de pique-niques et de repas simples pour les besoins du camping-car… ! Des boulettes de viande marinées dans une sauce à base de tomate accompagnées de riz et d’une salade de crudité, puis une bonne salade de fruit en dessert.

IMG_1430

Nous avons pu dormir deux nuits dans le camping-car garé devant leur maison et visiter Melbourne mercredi toute la journée.

Merci Jay et Kerry pour votre hospitalité.

Merci Muriel de nous avoir permis cette rencontre.

IMG_1395

A nous l’Australie !

Il est 6h50. Nous atterrissons à l’aéroport de Sydney, après vingt-six heures de vol…

Nous sommes partis la veille de Genève. Ce jour tant attendu depuis des mois, nous le vivons enfin. Départ pour la grande aventure autour du monde !

IMG_0102

Le premier vol (dix heures) se déroule sans encombre, mais avec peu d’heures de sommeil pour les enfants et juste quelques dizaines de minutes par ci, par là, pour nous. Baptême de l’air pour Eléane avec une arrivée un peu mouvementée et quelques nausées. Pour les trois grands, l’avion n’est pas une nouveauté, mais la longueur de ce vol dépasse de loin les quelques trajets de deux heures qu’ils avaient déjà effectués.

IMG_0124

IMG_0134

Après quatre heures d’escale à Bejing, on est déjà beaucoup moins motivé pour rentrer dans le deuxième avion pour un vol de onze heures cette fois-ci. Les heures de sommeil se compteront à nouveau sur les doigts d’une main pour tous…

Les enfants sont épatants : pas une plainte, pas un pleur… et pourtant cette épreuve du vol et du décalage horaire est rude par rapport à leur rythme habituel. On avait sous estimé leur résistance !

Mais à l’arrivée, la récompense est là : Sydney sous un soleil de printemps très agréable, des souvenirs par dizaines pour nous ; et malgré la fatigue, un petit regain d’énergie anime les enfants quand ils découvrent quelques jeux dans le parc où nous attendons la remise des clés de notre hôtel vers midi.

IMG_0148

Nous ne réalisons pas encore vraiment tout à fait : mais cette fois-ci nous y sommes ! Le tour du monde a commencé ! Nous l’avons tellement rêvé, imaginé, préparé, discuté…

Et un grand merci à tous ceux qui nous ont envoyé un petit message de bonne route.